Un petit tour sur Kaixin001

La guerre des clones existe. En Chine. Et pour les sites proposant à ses utilisateurs de créer et faire vivre leur réseau social en ligne. Facebook, recemment traduit et disponible en chinois, est à la traine. Il est concrrencé par l’historique Xiaonei, qui vise lui aussi les etudiants au lycée.

Kaixin se lance en mai dernier, fort de l’experience du fondateur, originaire de Sina, et il est déjà l’un des concurrents les plus sérieux sur le marché des SNS :

  • 7,5 million d’utilisateurs actifs,
  • Plus d’hommes que de femmes (important quant on connait le ratio hommes/femmes en Chine),
  • Une cible moins estudiantine, plus orientée vers les cadres supérieurs.
  • Dispose d’applications originales n’existant pas sur Facebook, telles que le mode maitre/exclave ou de places de parking.

Le succès est tel que nombre sont les entreprises chinoises qui bloquent l’accès au site web au sein de leur société !

Une petite vidéo de démonstration pour vous présenter le site dans la phase d’enregistrement, ainsi que la fameuse application ‘parking’, avec ses voitures sponsorisées.

 

On vous montrera d’autres sites chinois de la sorte à l’avenir. Merci à Yun du blog Luxury in Asia pour les necessaires besoins en traduction.

Le CNRS se dote d’une nouvelle pomme de terre

En ces temps de récession, rien de mieux que de manger des patates à l’eau. La recherche en France, institutionnalisé par le CNRS, confirme bien que nous entrons en récession, avec l’arrivée d’un nouveau logo.

Sur LCI, Arnaud Benedetti nous explique ce choix de pomme de terre :
“Par sa forme assez novatrice, il symbolise la matière malléable (physique, humaine, historique…) sur laquelle travaillent les chercheurs. Car les chercheurs sont aussi des créateurs : ils sculptent la matière des connaissances à leur disposition…”

via Wilogo