Skimmer in the AIR

De toute beauté. La tendance forte aux belles applications AIR donne une forte envie de s’y mettre. L’application Skimmer permet de se connecter sur les réseaux suivants :

  • Twitter
  • Facebook
  • Flickr
  • Youtube
  • Blogger (Blogspot)

Quelques aperçus ici dans cette galerie Flickr

Made by E-Artsup

C’est aujourd’hui que la collaboration entre les étudiants d’e-artsup, leur professeur Peter Gabor, et Le Point est en ligne sur le site lepoint.fr — en plus des autres infos à trouver sur le blog de l’école et du blog Design et Typo.

Lepoint.fr s’est finalement preté au ‘jeu’. Après un passage des équipes en charge du site internet, au sein de la classe des élèves de graphisme de typographie et webdesign de la jeune école E-art Sup, les opérations hivernales ont été pilotés par Peter, dans un bouillon d’idées toujours plus jaillissantes, les unes après les autres, pour, dans un second temps, dévoiler les travaux, en laissant chaque étudiant donner libre cours à ses explications et ses interprétations.

maquette-doveil
Maquette réalisée par l’équipe Doveil, chez e-art Sup.

Quelques particularités de cette experience :

  • L’élève s’exprime directement et sans intermédiaire, en direction du rédacteur en chef.
  • Le brief accordé aux élèves fut simple et ouvert.

Au final, au moins deux messages, simples et clairs :

  1. Réaligner, plutot que de refondre un site média. Réaligner quant à ses objectifs d’audience et de positionnement.
  2. Démontrer en interne comme en externe, que d’une recherche d’une ouverture permanente est benéfique comme source de débats.

La vidéo des cours à l’école, et les relations avec le site du Point.


Vidéo • Cours Web Typo

Les débats qui s’en sont suivi portaient sur le fond, mais aussi sur la forme : pourquoi confier ces travaux à des étudiants, et non à des professionnels ? Pourquoi avoir imaginé ce projet sans faire usage des règles coutumières du métier du design web, qui prévoient un appel d’offres, une sélection, une short-list ? Ce type d’interrogation sont tout a fait naturelles, à l’heure où nombre de designers (et pas seulement les freelances) souhaitent plus de transparence, plus d’équité et de respect dans les condition d’exercice des métiers du web et du graphisme.

La presse, en ligne ou papier, vit des heures follement intenses, ou chaque évenement ou avancée constitue une remise en question, qui balaie tout, ou presque, sur ce qu’on connaissait des usages de la veille, des méthodes de travail, et des mutations des métiers de journaliste et ‘d’infographiste’. Et dans cet environnement bouillonnant et instable, il fallait irrémédiablement garantir une proche collaboration avec des participants jeunes mais au fait et gestes de ces mutations. La encore, un focus group aurait pu étre monté ; mais difficile d’avoir une meilleure vision d’un concept, que lorsque l’on obtient un rendu précis et réfléchi, comme ceux qui se sont dévoilés à nous.

Lorsque l’on est freelance et que l’on collabore avec des medias presse, la notion de ‘relation client’ est très différente. Quel contraste, entre un brief venant d’un groupe hotelier tel que Accor (pour lequel j’ai collaboré entre 2002-2004) et un media de type presse magazine ou quotidienne. Un journal est une entreprise (avec son industrie, son service commercial, ses benéfices et son économie), mais force est de reconnaitre que l’objet sur lequel cette entreprise porte son attention n’est pas seulement un objet de lecture, mais un objet de pensée et de débats. Et c’est exactement ce que ces travaux ont permis de créer.

Dégringolade

Alors que le PSG est privé de la première place au classement du championnat, et l’équipe de France, qui s’est fait copieusement laminer par l’Angleterre au rugby, je n’ai pu m’empecher de repenser à ces superbes travaux de l’agence australienne de retouche photo/2d/3d Electric Art.

rugby-france-england

soccer

Attention, le reste de leur portfolio regorge de pépites, avec toujours ce souci des détails !

Noriko Ambe

Un peu d’art ce matin chez Gabyu, avec le travail de topographie appliqué aux livres, avec Noriko Ambe, qui découpe des livres et des surfaces épaisses, à travers d’innnombrables strates. Visuellement, on approche du travail que l’on pourrait faire en 3D, lorsque l’un chirurgien souhaite opérer à l’intérieur d’un corps, ou encore au cinéma.

Sauf que là, si tout est bien réel, les paysages formés par cette géomorphologie fluviale et lacustre invitent au rêve.

noriko-ambe-book-02b

noriko-ambe-book-01b

noriko-ambe-book-01a

Un regret : L’artiste se fera elle mieux photographier ses oeuvres a sa prochaine expo ?
Une question : Les pages peuvent-elles se tourner ?

Condense.fr

Un intéressant site vient de s’ouvrir à mes yeux, celui de Condense.fr, réalisé par l’agence Blind. Site d’inspiration et de respirations, il replace la barre un peu plus haut en matière d’interface de navigation horizontale, non pas seulement appliquée à un carousel ou à une petite surface comme celles de l’iphone et du coverflow.. mais à la quasi intégralité du contenu de la fenetre du navigateur. Cela me ravit et devrait également ravir les passionnées de lecture à l’écran, toujours soucieux de faire rétablir une consultation des contenus qui ne soit plus seulement verticale mais également latérale.

condense-horizontal-site

Tout comme le multicolonnage des contenus sur un site, le fonctionnement des sites a navigation horizontale, posssède un certains nombre de défis à relever, tels l’utilisation de sondes afin de calculer la largeur de l’écran (généralement en javascript, tel jquery), et de disposer d’une ergonomie claire afin que l’internaute parvienne à saisir le fonctionnement de cette navigation.

Selon moi, le pari est parfaitement réussi, donc chapeau à toute l’équipe de designers d’interaction, de développeurs.

Plus d’infos sur le site Condense.fr, et le making-of de Tam Kien Duong.