COPY/PASTE

Les deux petites keys là sont tellement importantes dans notre quotidien d’artistes, de journalistes, ou d’utilisateurs. Elles font partie des bases apprises par la jeunesse d’aujourd’hui. Lorsque l’on apprend les arts graphiques, on passe parfois énormément de temps à gérer les photo-montages. Nous sommes des bidouilleurs, des passionnés de débitage.

touches-detail-c-v1

Je me surprends, parfois, à perpétrer le geste qui tue, sur un bout de texte si rabougri qu’il me parait finalement plus rapide de le saisir ? Il est du à l’assuétude. D’abord, elles se tiennent à proximité l’une de l’autre. Ensuite, le geste est si rapide, quasi instantané.

Alors, le temps d’un soir, je me suis amusé à écrire, sans ⌘C ni ⌘V. J’imagine, un jour, organiser une journée sans ces quelques portions de clavier.

comme-c-v

Global Warming

Cette oeuvre d’Amélia Roberts intitulée « Made in China » et « Bought by Us » utilise d’ailleurs la terminologie collée souvent sur les produits chinois. Le terme « Us », avec la première lettre en majuscule, s’applique aux États-Unis, mais plus globalement à l’occident.

amelia-roberts-global-warming-made-in-china

amelia-roberts-global-warming-bought-by-us1

Les pays riches et industrialisés reprochent souvent à la Chine d’être fortement émettrice de gaz à effet de serre et d’ainsi accroître les changements climatiques à l’échelle mondiale. Dans le même temps, l’occident est inconsciente que c’est elle qui alimente ce processus en encourageant cette révolution industrielle chinoise.

1000fps

Cela fait un moment que l’on regarde des vidéos en slow-motion, mais elles sont souvent filmées en intérieur ou en studio.

La caméra SprintCam v3 filme à 1000fps…

tf1.fr

Le site de TF1, TF1.fr, fait peau neuve avec une nouvelle maquette, réalisée par l’agence Néalite en étroite collaboration avec l’équipe de e-TF1. La voici ci-dessous, après un interessant teasing lu sur le journaldugeek, et une interruption de service du site qui a commencée vers minuit, avec cette page d’attente… la nouvelle version est prévue en ligne pour ce jeudi 16 avril midi, mais a été avancée au matin.

tf1-homepage

ˆ La home Page (apercu du CP de la veille)

Les problématiques évidentes

Avec l’un des sites traditionnellement les plus mainstream, la refonte du site tf1.fr s’avère toujours être un révélateur de l’accueil et de l’enthousiasme fait aux nouvelles technologies et fonctionnalités propres au web. Avec une lourde responsabilité, celle de porter les tendances, dans un goût du risque et d’une culture ouverte à la nouveauté… ou de les fuir, dans un souci de rationalisation et de culture du risque, propres aux grandes sociétés multinationales.

Ce site, c’est d’abord un monstre ! Un monstre de contenu dans lequel on peut rapidement se retrouver débordé, si la zone de navigation est trop rebutante, par exemple. Ensuite, une autre difficulté consiste à séduire les jeunes internautes, friands de nouvelles technologies, tout en permettant aux telespectateurs moins jeunes, de taper sur son clavier d’ordinateur la bonne adresse avec le bon sous-domaine : TF1.fr, c’est près de 50 sous-domaines actifs et 1.5 million de pages référencées dans Google !

Les réponses

Tf1.fr se cherche parmi trois ‘angles’ du web : le web social (utilisation de facebook, forums, partage de vidéos), le web de l’information (rubrique actualité), et le web documentaire (rubriques plus corporate). À la manière des sites US (voir juste après ce §), les medias TV foncent tous, les uns a la suite des autres, vers une consolidation de la fonction servicielle de leur site. Pour mieux faire passer les budgets, et la pilule aux financiers, rien de mieux que de présenter le site comme un complément naturel du media traditionnel qui se positionne en media dominant.

primetime-tv

Dans cet aperçu, comparons l’ancienne version et la nouvelle, en constatant finalement que la partie du web social, en orange, devient de plus en plus présente sur le site, au détriment de l’info (en vert), qui se maintient toutefois dans les premiers écran, mais sous les grands bandeaux annonçant les programmes ‘primetime’. La publicité (en violet) est moins présente en homepage, ce qui est à saluer.

tf1fr-zoning

Avec ce nouveau site, l’orientation est clairement affichée de prendre le parti d’une fourniture de contenus vidéos ‘Catch Up TV‘ en streaming HD. L’occasion de canaliser une partie de l’audience générée à l’extérieur de tf1.fr, sur les sites concurrents distributeurs de contenus, c-a-d Dailymotion ou Youtube, les internautes concurrents et friands de ‘morceaux choisis’, tels que ceux que nous concocte régulièrement le fameux ‘chien du web’ FullHDReady, mais aussi aux concurrents indirects tels que les utilisateurs équipés de boitiers TNT avec encodeur comme on en trouve chez Elgato.

Une maquette peut parfois révéler des problèmes en interne

Je ne connais aucun des secrets en interne, mais, comme je le dis souvent, la maquette affiche souvent publiquement ce qui se trame dans les sphères internes. Le portail de TF1 affichait, il ya encore quelques années, un manque de cohésion et d’unité quant à son zoning en homepage. On se souvient des lopins de terre affectés à chaque service, on devine facilement le niveau de compétition interne afin de déterminer les positions hautes sur la page, entre actu, émissions, régie pub. Tous ces aspects, dont Étienne Mineur se régalait de présenter, semble faire de plus en plus partie du passé du site de TF1. Et, dans cette logique, on s’attend à un éloignement de ces zonings chaotiques. Un progrès a déjà été accompli lorsque l’on voit la hauteur de scroll de la page, avec une vraie volonté de vouloir la raccourcir et d’aller à l’essentiel. Le concept du portail fourre-tout arriverait-il à sa fin sur les sites médias ?

portail-de-la-honte

ˆ Revival de la maquette de tf1.fr et lci.fr, vu sur le blog d’Étienne Mineur, my-os.net

Une nécessaire interaction TV + Web.. et le physique dans tout ça ?

Avec les nouveaux usages du web par les jeunes, qui consomment souvent le web et la télé dans le même temps, rien de mieux que de proposer à ces jeunes davantage, qu’une participation dissociée entre l’activité à l’écran et l’activité en ligne.. Avec la superbe prestation de CNN.com avec l’intronisation de Barack Obama sur Facebook et sur CNN.com, l’interaction est possible, l’audience TV, un peu mieux qualifiée. On pourrait imaginer gérer une partie du CRM de la chaîne via le web. Les exemples d’évenement web+physique+tv existent déjà en France, comme les participations d’internautes à commenter une émission de TF1, Confessions Intimes, tout en jouant au Bingo

tf1-facebook-live-feed

Le mobile et l’application iPhone

Les développements du site ont également porté sur les pendant mobiles, avec un site mobile, ainsi qu’une application iPhone plus concentrée sur les contenus vidéos. Avec l’arrivée de l’application Orange TV, et du pré-installé iTunes ou Youtube, la concurrence est également rude dans ce secteur.

WYWH

J’aime le travail de sélection, et ma petite sélection du jour concerne « Wish You Were Here » par Fiona and Ben O’Brien. Très optimistes, très savoureux, coloré et qui vous pète aux yeux ! Notez le travail remarquable au niveau de la création des motifs répétés.

closeup04jpg

closeup08jpg

closeup06jpg

closeup07jpg

C’est vraiment bientot l’été !

Nonsense

Après une semaine de bon sens et de bonne foi, une distraction s’impose.

Ces travaux colorés et un brin delavés sont l’oeuvre de Chad Hagen, qui produit des illustrations dont l’objectif est de satisfaire l’oeil sans avoir le moindre besoin de lire ou décrypter l’information affichée. Son travail pose la question de l’efficacité d’une infographie. Elle n’est pas le résultat d’une fuite en avant vers plus d’esthétisme mais davantage dans sa quête de sens.

nonsense-1

nonsense-2

nonsense-3

nonsense-4

nonsense-5

Geoffrey Dorne

Aujourd’hui nous accueillons Geoffrey Dorne, designer graphique et étudiant à l’Ensad de Paris. Ses travaux et son blog d’inspirations créatives commencent a sérieusement passionner les blogueurs, mais aussi les geeks, comme ceux de chez Libération ou ceux de 01net !
 

Racontes nous rapidement ton parcours, et notamment les raisons pour lesquelles tu as choisis l’Ensad ?

Une fois le bac en poche, je suis resté une année aux Beaux-Arts de Beauvais pour y être formé dans une classe prépa et j’y ai préparé les concours des écoles d’arts de Paris. J’ai eu la chance de réussir le concours de l’Ensad et d’intégrer la section design graphique / multimédia… Comme j’ai eu un ordinateur dans les mains depuis l’enfance et que je me passionne pour la forme, le texte, l’image et le dessin, je n’ai pas hésité une seconde quand on m’a proposé de faire quelque chose que j’aime. ;-) Aujourd’hui, je suis en 5e année à l’Ensad, je réalise mon diplôme sur la Liberté citoyenne et j’ai déjà commencé mon métier de designer graphique indépendant !
 

Le projet « j’affiche.fr » se fait remarquer lui aussi de plus en plus. En quoi consiste-il ?

Simplement, Jaffiche.fr est un espace de création sur l’actualité. Le but de ce blog et de ces affiches est de me motiver à créer, à dessiner, à réfléchir. De plus, comme depuis toujours j’attache beaucoup d’importance à l’actualité, c’est une manière pour moi de pouvoir réagir sur ce qui me touche et de le partager.
 

Quels sont les illustrateurs références qui t’inspirent ?

J’ai la chance d’avoir étudié l’art depuis de nombreuses années, tous les styles et les époques m’ont touchés sous de nombreux aspects; les années 20, le constructivisme russe, la bande dessinée, l’art contemporain, Soulages, Tapiès, Eisenstein, Boltanski, j’en passe :-)

16_gugus_hadopi_assemble_nationale_vote2
 

Que penses-tu de l’esprit ambiant dans l’affichage urbain ? Avec l’usage important de la photographie, comment l’affiche ‘illustrée’ peut-elle trouver une place de choix comme support de communication visuelle ?

Au sein de la ville, l’affichage urbain se décline systématiquement de façon publicitaire. Les rares éléments qui se différencient sont les éléments visuels d’autorité (signalétique, information, horaires, affichage politique, etc.) ou artistiques (pochoir, graffiti, collage, etc.). L’affiche « illustrée » à but commercial fait parfois campagne mais reste rare. Elle à le mérite de « changer » la donne et, je l’espère, de questionner un peu sur le systématisme visuel publicitaire. Son point positif également c’est qu’elle emprunte le talent d’un ou de plusieurs artistes/auteurs. Concernant l’affiche « illustrée » citoyenne, qui serait affichée librement, elle se fait encore plus rare dans le paysage urbain et je pense qu’il faudrait la rendre plus visible, plus présente, avec une vision d’auteur, d’artiste, de penseur et d’acteur, dans le but d’émouvoir son public, de le faire réagir, de le faire penser afin qu’il puisse à son tour affirmer ce qu’il pense et pourquoi pas, créer un dialogue ?
 

Avec tout le buzz récent sur ce projet et ses créations, as-tu de nouvelles ambitions et orientations à donner au site ?

Depuis le début de Jaffiche.fr, je me suis dis « un jour quand j’aurais de nombreuses affiches, je ferai le tri, je les imprimerai et j’essayerai de trouver une petite place où les exposer (que ce soit une galerie, une salle municipale, quelque chose dans le genre…). Toujours dans le but de dire « voilà ce que je pense, et vous, que pensez-vous ? »… Bon bien-sûr il faudrait des petits fours, du champagne, des ballons et de la musique baroque ;-)) (*humour*). Sinon j’ai récemment ouvert un groupe Facebook pour que les gens soient tenus au courant des nouvelles affiches (sans forcément aller sur le site tout le temps ou s’abonner au flux rss). Pour les autres idées, j’en ai quelques-unes, mais elles seront dévoilées au fur et à mesure ;-)))) chuuut !

affiches
 

Tu dis que les affiches sont réalisées en un éclair, éclaire-nous sur le temps que cela doit te prendre…

*rires* oui en effet, elles sont spontanées, c’est sûr.. Mais, je peux passer 30 minutes à trouver la bonne typographie, 10 minutes à chercher une couleur pour me dire qu’au final le noir était tout simplement la bonne « couleur », et 5 minutes à choisir la bonne espace typographique ! J’ai même parfois presque terminé une affiche pour me dire qu’elle n’est pas si terrible et je la laisse au fond du placard. D’ailleurs, certains commentaires me font également changer certaines choses à posteriori sur mes affiches, ça reste quand même rare.
 

Comment choisis-tu les sujets sur lesquels tu travailles ? Avec quelle sources et sites ?

Je suis branché sur Google News, je regarde les informations le matin et le soir et en journée j’ai twitter d’ouvert (la meilleure source d’information!) qui vient en complément. Dès que je « tilte » sur un sujet d’actu qui me touche (une guerre, un président qui dit une énormité, la mort d’une personnalité, une manifestation, etc.) je prend un carnet et un crayon, je dessine, et surtout je me documente un maximum sur le sujet pour être à peu prêt sûr de ne pas dessiner de bêtise ;-)
 

Et si un média traditionnel te demande si tu souhaites animer une rubrique basée sur tes travaux…

Je ne renverrais pas en bloc leur proposition ! En effet, j’aimerais bien avoir la possibilité de diffuser mon travail plus largement et que l’on me propose des sujets d’actualité intéressants sur lesquels me pencher mais pas sous n’importe quelle condition, je tiens vraiment à rester très libre sur le ton que j’emploie pour que ça reste toujours un plaisir :-)

Le but d’une affiche étant de se placarder au mur, prévoies tu de proposer le tirage de tes affiches sur papier ?

Économiquement parlant, je ne gagne pas un centime avec Jaffiche.fr car mes affiches sont là pour être diffusées librement (avec mon accord). Je ne met pas non plus de publicité sur le blog. On me demande parfois « est-ce que je peux imprimer sur un t-shirt à un usage personnel ton affiche sur le pape ? », ou encore « est-ce que je peux imprimer ton affiche sur Twitter pour l’encadrer dans mes toilettes ? », après quelques échanges de mails, la réponse est souvent oui -mais pas toujours-. Pour en revenir à cette expo potentielle dont je parlais plus haut.. ce jour là, je proposerai sûrement les tirages de mes affiches en grand format ;-)

Merci Geoffrey !

M-À-J LePoint.fr

Nous y voilà donc, lepoint.fr se modernise et lance sa nouvelle version dès aujourd’hui. Sans vouloir être révolutionnaire, les principales avancées de cette version sont importantes car elles préfigurent l’orientation que prend le site en matière de traitement et de valorisation de l’information, à travers un éditing particulièrement exigeant.

Le site doit notamment exprimer toute la diversité des opinions des journalistes du web, tout en représentant les différents chroniqueurs et éditorialistes qui publient régulièrement sur le site.

planche-contact-001

C’est le résultat de beaucoup de boulot en tests, écriture de documentation et intégration.

guideline

Quelques nouveautés : L’identité du site, avec, entre autres, son nouveau logo que l’on retrouve dans la zone d’identification du header, sa nouvelle typographie basée sur la Verdana, Géorgia et quelques restes d’Arial, des graisses normal aux Black.

L’éditorial n’est pas en reste, qui a complètement revu son rubriquage et qui se mobilise pour accompagner chaque sujet d’une liste de liens internes, d’une sélection de phrases intéressantes ou intrigantes, et d’une disponibilité des titres sous 4 colonnes.

Quelques gros plans (à différentes échelles, du 100% au 1600%), de cette nouvelle version, dans la suite.

header-top-lepoint

une-lepoint

sv-4col-agenda-culturel

tag-cloudconfiguration-hp

Merci à toutes les équipes qui ont travaillé sur le projet, une sorte de commando opérationnel, appelé ‘Webrocks’, composé d’Emmanuel, Fréderic, Corine, Karim et Daniel !

À mes lecteurs adorés : n’hésitez pas à me signaler sur ce site tous les bugs que vous pourriez rencontrer sur le site :-) Les utilisateurs interne du Point utilisant Mac, il se pourrait que l’affichage sur IE6 soit truffée de petits soucis.

iPhone Ménage

Pour les early adopters, la question du rangement des apps iPhone se pose déjà depuis longtemps.

Avec la quantité d’intéressantes applications récemment testées, il était temps ranger le homescreen.. Alors qu’on nous propose la fonction Spotlight pour chercher des bribes d’informations parmi differentes applications, rien ne permet vraiment de ranger ses applications par thème, à part un outil disponible sur les iPhones jailbreaké permettant de créer des dossiers d’applications.

Pour ma part, je les range … par couleur.

iphone-sort-homescreen-oranized-by-colors

Infographies web

J’ai depuis un moment adoré le travail des infographistes web. Parmi ceux qui sont passé de ce qu’on appelait ‘le coté obscur’ (du print au web), citons Xaquín González, rédacteur en chef au département des infographies au New York Times.

nytimes

Récemment interviewvé sur le blog 233grados, on y lisait, notamment quelques phrases qui m’ont bien plu :

  • « L’important dans une infographie est ce qu’elle raconte, et non son impact visuel »
  • « Les infographies ne sont pas ‘commandées’ (…). Toute le problème était de savoir qui avait la capacité de prendre la décision de traiter un sujet avec l’infographie. C’est pourquoi nous avons des infographistes éditeurs, et non des ‘infographistes’. C’est une décision par et pour le journalisme. »
  • « Selon le directeur de la rédaction (Berke), « quelques uns des meilleurs journalistes du New York Times sont au service des infographies. »

En gros, on a vu un regain d’intérêt pour l’infographie dans le monde du media en ligne, et la question posée… et chez nous en France ?

Quelques acteurs dominent le marché et ‘servent’ des infographies (de presse) comme une agence de presse servirait des dépeches, ou une agence photo, des collections de clichés : IDé Wag, AFPGraphicNews.. et d’autres multitudes.

hope

Que pourrions-nous voir ces prochains mois/années ?
Plus d’acteurs, des agences qui proposent de travailler exclusivement « à la carte » pour un client et pour des réalisations non issues du print — des créations jamais importées de projets initialement destinés au print puis ‘convertis’ au support web.
Plus d’internalisation ou de coopérations entre medias afin de mettre à profit leur données pour la production d’infographies sur des sujets spéciaux.
Plus d’infographies sur des sujets chauds, se comportant dynamiquement en étant connectées sur des bases de données. Aujourd’hui cela existe déjà, mais essentiellement sur les contenus prévisibles, tels que les évenements sportifs, les résultats d’élections.
Les données ne viennent pas uniquement de sources gouvernementales mais incluent des informations générées par les internautes (de manière à représenter un ‘bruit’). L’exemple parfait de ce concept ne se résume bien souvent qu’aux rudimentaires graphiques de résultats de sondages sur les sites d’infos.

Le discours actuel des acteurs et son évolution possible ?
Aujourd’hui : Nous disposons de données et nous vous partageons nos résultats sous un format figé.
Demain : Donnez-nous vos données, et utilisez-là comme vous, ou vos lecteurs en déciderez.

Ya t-il des obstacles au développement de l’information visuelle ?
400-graphics-news-french-mediaCulturels ? N’avons-nous pas quelques freins culturels et intellectuels vis-à-vis des l’infographies (‘on tente de me convaincre avec moins de mots, avec trop de facilité, donc je bloque et je me méfie’) ?
Economiques ? La production d’infographies coûte-elle trop cher par manque de process de création/validation dans une rédaction web, par rapport au cout d’entretien et de mise à jour des données de celle-ci ?
Structurels ? Nécessite-elle une adaptation des organisation des rédactions, avec des équipes de journalistes analystes, statisticiens, ou documentalistes ?

Pour finir, plus haut, un exemple de boulot d’infographie urgente réalisé, il y a quelques années de cela pour lefigaro.fr. De l’eau a coulé sous le ponts, depuis, Google earth/maps suffit souvent aux journalistes pour produire leur infographies.

Black rain

Une vidéo intrigante, des images familières qui reviennent de rêves ou de réminiscences du film 2001 l’Odyssée de l’Espace. Avec la voie lactée en toile de fond, cette video retrace les orientations et calibrations qu’effectue la sonde spatiale en orbite autour du soleil avant d’entreprendre leur voyage interplanétaire et parfois meme intersidéral.

(et désolé pour les lecteurs non habitués, mais je suis un amoureux du ciel).