Gawker Redesign

Retour rapide sur le redesign de Gawker, site d’information pure player couvrant l’actualité gadget, gossip, ou actualité génerale en rapport avec internet. Comme beaucoup de ses concurrents, il s’est d’abord monté en incarnant l’univers des blogs. Désormais, il souhaite quitter cet sphère pour intégrer la sphère applicative qui permet au contenu d’être plus modulaire et perméable aux autres flux tels que Facebook ou Twitter.

Le site s’apparente désormais davantage à un flux de contenu personnalisable, qui conserve une sidebar de type blog, qui permet au lecteur de rester dans un environnement de lecture simplifié, confortable. Deux modes de lectures sont possibles: Le mode « Splash », ou la homepage du site est éditorialisée dans une présentation de type magazine, et un mode « Flux » ou les articles les plus récents apparaissent en haut de page.

On peut expliquer quelques raisons qui ont justifié ce changement.

  • Lors de l’annonce du prototype d’iPhone 4, la rédaction a du stopper la publication de nouveau contenus afin de laisser le ranking important à ce scoop. Le système de publication et de ranking au format blog est donc encore bien trop restrictif.
  • Le site intègre de plus en plus de contenus interactifs ou vidéo (flash ou autre) qui ont besoin de beaucoup, beaucoup d’espace sur l’écran et qui génèrent l’essentiel du trafic du site. Maintenir le colonnage d’un format blog limite ces affichages.
  • Le problème du manque de personnalité du site. Comme partout, les contenus mis en ligne par ces medias sont reprises par d’autres acteurs. Pour captiver le lecteur de ce site, il faut désormais offrir une mise en écrin des contenus. Cela consiste finalement à déployer des formats de plus importants dès la homepage.
  • Le problème de la cohérence et de la gestion des sites. La mise à jour concerne l’ensemble des sites de Gawker: Gizmodo, Lifehacker. Il apparait désormais possible de démultiplier le trafic des sites en apportant, dans chacun d’entre eux, une partie du contenu des autres sites.

D’autres explications de ces changements sont introduites dans un post intitulé « Bienvenue sur le nouveau Gawker ».