Potluck.it

site-pic-potluckL’équipe de Branch continue ses expérimentations de produits basés sur de nouvelles expériences de conversation et de partage. Et comme à chaque fois, leur applications sont conçues sans compromis et vise un public lassé des « usines à like » et du nombrilisme des pages persos.

Voici donc le nouveau venu, Potluck, sur le site potluck.it.

La tendance du moment est de garder le même esprit de rapidité qui a indirectement fait de Twitter un outil de conversation et un outil de partage de liens (en privé/public), mais avec une gestion des conversations plus pratique et plus simple.

Le système n’ira pas marcher sur les terres de Pinterest mais le partage visuel des liens donne le charme de l’interface.

Les inconnues :

  1. Dans quelles proportions Potluck peut-il devenir un outil sympa de partage de veille ?
  2. Quelle communauté va majoritairement utiliser l’app ?
  3. A quel moment l’appli mobile sortira ? Pas de date annoncée pour l’instant..

potluck_homepage_20130627

Voici quelques captures d’écran de l’expérience que propose potluck.it lors de la phase d’inscription et d’utilisation.

_0000_welcome

_0004_potluck-tutorial-import-suggest

_0003_potluck-tutorial-import-1

 

Les rooms, coeur du succès du système. Autour de ce coeur, gravite d’autres concepts interessants pour le produit :

  • Le post: Lorsque vous trouvez un lien intéressant, il suffit de le copier/coller ou d’utiliser le bookmarklet. Ici, rien d’original.
  • La ou le système est original, c’est qu’au fur et à mesure que vous ajoutez vos favoris, et que vous amis en ajoute, vous obtenez une liste personalisée des centres d’interets. C’est ce qui est appelé « Friend Activity »: D’un coté, la liste, de l’autre la liste de vos amis, avec les reactions.
  • Les « Rooms ». Un apercu des liens, les visages de toutes vos interactions. Vous ne « likez » pas, vous « heartez » (rires dans la salle).

 

_0006_potluck-tutorial-4

_0002_potluck-tutorial-2

_0001_potluck-tutorial-1

_0007_potluck-room
Plus d’infos sur le site Medium.

Square

Ces quelques jours je vais blogger un peu plus qu’à mon habitude, à l’occasion de ma venue sur les conférence leweb à Paris. Ce sera moins graphique, moins artistique. :)

On était parvenu, depuis de nombreuses années, à présenter une marque comme étant un service, comme étant intangible. Pour étendre l’importance et la reconnaissance de la marque, il fallait déja permettre au service de ‘sortir’ du carcan du site internet, trop abstrait semble-il. Cela ne suffisant pas, on propose désormais à la marque de posséder son propre appareil. C’est ce qui s’est produit avec Amazon avec Kindle.

Nous avons eu droit à une petite démonstration de force d’un outil de paiement en ligne sur iPhone, Square up. Il requiert d’avoir une prise audio (jack) disponible ainsi que d’utiliser une application iPhone. L’idée est de conserver son moyen de paiement habituel, carte bleue etc, et de payer à l’aide du lecteur de la piste magnétique. L’idée est d’étendre les possibilités de paiement, déja rendues aisées à l’heure de Paypal. L’interface utilisateur de l’application a quelques subtilités :

Le visage de l’utilisateur apparait,
payer-verification

et la signature sur l’iPhone (qui necessite un peu d’entrainement).
signature

Si l’on regarde au delà de l’aspect réellement pratique et innovant du service, on constate donc que les marques se doivent désormais de proposer plus qu’un service, mais aussi une expérience.