Shanghai 2010

À quelques jours de l’ouverture officielle de l’exposition Universelle à Shanghai, on réalise de l’ampleur des changements que la ville a opéré depuis ces dernières années. Car beaucoup de ces changements ne sont pas simplement cosmétiques et n’ont pas concerné que les seuls quartiers à proximité du site de l’expo, ils ont profondément changé les habitudes de vie de ses habitants et ce depuis maintenant une bonne décennie.

Au travers d’une série photo, je vais tenter de vous raconter les derniers jours du Shanghai d’avant son exposition, ceux qui témoignent de la marche forcée qu’opère, en ce moment même, les milliers d’ouvriers. Certains des projets seront prêts. D’autres non. Ça urge.

Ready — Waitan pedestrian promenade (the Bund)

Waitan 外滩. Le Bund. Une route enterrée dans la boue, un expressway à étage raccourci, rue piétonne relevée, et une prochaine ligne de métro.

Not Ready — Yuanmingyuan Road

Yuanmingyuan Lu. La rue ne sera pas prêt avant 2011, comme beaucoup de rue de l’arrière Bund qui abritent de sublimes bâtisses.


Not ready — Grass

Pas prêtes. Avec une saison hivernale très longue, il a fallu retarder la pose des pelouses artificielles. Elles ne seront donc pas prêtes… pas partout.

Subway Station — Not Ready

Pas prêtes, cette station de métro ? Surgi de terre en une semaine, je vous parie qu’elle sera pleinement opérationnelle dans 2 jours.. !

D’autres images sont disponibles sur un set Flickr intitulé Shanghai, ready or not? n’hésitez pas à y jeter un oeil..

Eric Leleu

Éric Leleu est photographe depuis 2005 basé en Chine. Ceux qui se souviennent de mon vieux blog se rappelleront de lui vu qu’il faisait partie des quelques sélections d’artistes et photographes (voir l’interview d’Éric sur ijoi). Aujourd’hui, il nous propose de visiter ou plutot de pré-visiter le site de l’exposition universelle Shanghai Expo 2010, qui aura lieu à partir du mois de mai jusqu’à la fin de l’année. L’axe principal de ces photographies reste l’évolution du pavillon français, en voie d’être pleinement achevé.

Deux ans de travail ont été nécessaires pour réaliser cette série. Il fait une utilisation subtile des tendances à la mode telles que le stop-motion, et HDR. Un exemple avec cette photo sublime du site de l’exposition universelle sous la neige à Pudong.

pavillon-expo-universelle-shanghai-2010

Voir la suite de sa collection sur le blog d’Éric Leleu.

Kevin Cooley

Kevin Cooley est un artiste photo et vidéo basé à Brooklyn. Il a collaboré pour Vision China, Esquire ou encore le New York Times magazine. Je m’intéresse particulièrement à ses séries nocturnes « Lights Edge ». Il capture, en pose longue, les trainées des avions de ligne, les incendies géants ayant eu lieu en Californie en 2007, ou même les feux de détresse qu’il fait décoller dans des endroits insolites, comme dans le Wyoming ou dans l’Idaho. Il en ressort de subtils jeux de lueurs qui apporte ce qui manque parfois aux photographies de vastes paysages : du relief.

gabyu-feat-kevin-cooley-lights-edge2

gabyu-feat-kevin-cooley-lights-edge3

gabyu-feat-kevin-cooley-lights-edge9

Pour en voir davantage, je vous invite à parcourir la galerie de Kevin Cooley.

Shanghai 1999

Bientôt 10 ans de cavales en Chine, et pour préparer ce petit anniversaire, un petit flashback.

• Première occasion de jouer un appareil photo numérique, le Mavica MD-71 : ‘Haute definition’ superfine au format JPEG, 640×480 pixels, enregistrement sur disquettes 3 1/2…

•  Première immersion aux cours de Chinois. Et pour cela, j’avais choisi l’université de Tongji, spécialisée dans les ponts et chaussées, déjà envahie d’étudiants étrangers cherchant une solution au problème des égouts à Shanghai. Arrivée en plein milieu de la session d’été, l’arrivée sur les bancs fut rude. Je visiterai une autre université, celle de Fudan, qui fut pleine de surprises également.

Déjà à cette époque, on sentait les tours grimper comme des champignons. Cela faisait même quelques années, déjà. D’où cette envie de photographier tous les immeubles en construction et achevés.