Archives par mot-clé : china

Sina Weibo 微博

Le Twitter-like de Sina en vogue s’appelle Weibo (微博, Weibo signifie microblogging en Chinois). Weibo est en passe de devenir le produit le plus important pour Sina, mais aussi pour la communauté de développeurs d’applications en Chine. Pour la première conférence de développeurs qui s’est tenu mardi dernier, plus de 2 000 personnes y ont assisté.

Nous avons pu avoir quelques chiffres et statistiques sur Sina Weibo :

Le 20 octobre 2010, soit 14 mois après le lancement de la beta fin aout 2009, Sina Weibo a atteint les 50 millions d’utilisateurs enregistrés, et plus de 25 million de ‘tweets’ publiés chaque jour. Cela fait en somme plus de 2 milliards de tweets qui sont déja diffusés par cette plateforme.

Depuis sont lancement en beta, Sina Weibo a franchi la barre du million d’utilisateurs en 66 jours. Diabolique ! Et 8 mois après, en avril 2010, la barre des 10 millions d’utilisateurs était franchie. 4 autres mois pour atteindre les 30 millions, et en moins de 2 mois, 20 million d’utilisateurs supplémentaires. Il se pourrait bien que Weibo devienne le produit internet qui connaisse la plus forte croissance en Chine.

Chaque seconde, 785 tweets sont postés, dont plus du tiers proviennent de mobiles (38%). Youku, une des plateforme vidéo partenaire, enregistre le visionnage de près d’un 1.3 million de vidéos. Depuis le lancement de la plateforme de développement pour des companies tierces, 800 applications sont désormais disponibles.

L’intêret de la plateforme est qu’elle tente de réinventer le genre, profitant des fonctionnalités et des besoins des utilisateurs chinois, friands en commentaires ‘riches’, tels que les commentaires vidéos, les sondages rapides et autres formats multimédia qui comportent tous des meta-data. On dépasse donc le simple cadre du tweet/retweet/reply/follow/message. L’originalité vient egalement a ce que l’application de microblogging est ouverte et peut etre utilisée de manière autonome, avec Xweibo.

Merci à @Tangos pour avoir trouvé ces chiffres et les avoir publiés. Vous pouvez me suivre sur Weibo.

Paroles de conflits

Depuis mars 2010, le journaliste reporter multimédia Raphaël Beaugrand sillonne l’Eurasie à vélo. Depuis son départ de Paris, il à été possible, en léger différé, de suivre ses péripéties sur webdocu.fr (anciennement linterview.fr) ainsi que sur la page Facebook Paroles de conflits.

Première rencontre

J’avais pu faire connaissance de Raphaël lors de ma collaboration pour le site internet du Point, en 2008. Nous anticipions l’arrivée d’un journalisme d’un genre nouveau, moins textuel et plus visuel. Il n’en fallait pas davantage pour que Raphaël manifeste son voeu d’aller sur le terrain. Il resta difficile d’organiser une rédaction internet dans ce sens, avec 10 journalistes web souvent bien plus appliqués à mettre du contenu facile à indexer sur les moteurs de recherche afin de maximiser l’audience du jeune site. Les occasions de mettre une vidéo auto-produite sur le site du Point.fr se faisaient donc plutôt rares, bien qu’elles aient toutes été couronnées de succès, avec des vidéos à forte visibilité. Raphaël n’en démord pas, sa patience et son insistance seront récompensées.

Son voeu fut donc exaucé un an plus tard, avec cette opportunité de créer son web-documentaire. Mais avec plus d’une centaine de témoignages de victimes de conflits armés ou idéologiques, l’équipe réalise qu’une grande quantité d’informations conviendrait mieux pour un format de documentaire vidéo plus classique. Le web-documentaire en prend un peu pour son grade, mais qu’importe : le plus important ici est de réaliser à quel point il est reste important de penser à plusieurs formats au lieu d’un seul.

J’ai pu partir à sa rencontre ce weekend à Xi’an, dans la province du Shaanxi. Morceaux choisis de notre rencontre.

L’après Hiroshima

Alors que son trajet arrive bientôt à son terme, viendra un long travail pour Raphaël, l’équipe de production FatCat Films (avec Pierre Zandrowicz et Antoine Cayrol) et Mediastroika (avec Grégory Dominé). Au programme de ces prochains mois : traduction et montage. Est prévu pour 2011 la sortie du site internet vidéo dédié, qui présentera cartes, photos et récits que nous vous présenterons ici.. Viendra aussi le temps de réfléchir à une possible distribution de contenus exclusif pour un média : Site d’information traditionnel, pur player, ou encore chaine de télévision… toutes les possibilités sont envisagées pour trouver le meilleur moyer de monétiser le documentaire. En attendant, le projet est co-financé par amis, fans ou autres journalistes… et par tous ceux et celles qui veulent soutenir le projet.

Pour en savoir plus :
➜ Paroles de Conflits : Galerie photos de l’étape à Xi’an (Flickr)
➜ Paroles de Conflits : Exemple de crowdfunding appliqué au journalisme (Owni)
➜ Paroles de Conflits : Le blog (Webdocu.fr)

Shanghai 2010

À quelques jours de l’ouverture officielle de l’exposition Universelle à Shanghai, on réalise de l’ampleur des changements que la ville a opéré depuis ces dernières années. Car beaucoup de ces changements ne sont pas simplement cosmétiques et n’ont pas concerné que les seuls quartiers à proximité du site de l’expo, ils ont profondément changé les habitudes de vie de ses habitants et ce depuis maintenant une bonne décennie.

Au travers d’une série photo, je vais tenter de vous raconter les derniers jours du Shanghai d’avant son exposition, ceux qui témoignent de la marche forcée qu’opère, en ce moment même, les milliers d’ouvriers. Certains des projets seront prêts. D’autres non. Ça urge.

Ready — Waitan pedestrian promenade (the Bund)

Waitan 外滩. Le Bund. Une route enterrée dans la boue, un expressway à étage raccourci, rue piétonne relevée, et une prochaine ligne de métro.

Not Ready — Yuanmingyuan Road

Yuanmingyuan Lu. La rue ne sera pas prêt avant 2011, comme beaucoup de rue de l’arrière Bund qui abritent de sublimes bâtisses.


Not ready — Grass

Pas prêtes. Avec une saison hivernale très longue, il a fallu retarder la pose des pelouses artificielles. Elles ne seront donc pas prêtes… pas partout.

Subway Station — Not Ready

Pas prêtes, cette station de métro ? Surgi de terre en une semaine, je vous parie qu’elle sera pleinement opérationnelle dans 2 jours.. !

D’autres images sont disponibles sur un set Flickr intitulé Shanghai, ready or not? n’hésitez pas à y jeter un oeil..

Eric Leleu

Éric Leleu est photographe depuis 2005 basé en Chine. Ceux qui se souviennent de mon vieux blog se rappelleront de lui vu qu’il faisait partie des quelques sélections d’artistes et photographes (voir l’interview d’Éric sur ijoi). Aujourd’hui, il nous propose de visiter ou plutot de pré-visiter le site de l’exposition universelle Shanghai Expo 2010, qui aura lieu à partir du mois de mai jusqu’à la fin de l’année. L’axe principal de ces photographies reste l’évolution du pavillon français, en voie d’être pleinement achevé.

Deux ans de travail ont été nécessaires pour réaliser cette série. Il fait une utilisation subtile des tendances à la mode telles que le stop-motion, et HDR. Un exemple avec cette photo sublime du site de l’exposition universelle sous la neige à Pudong.

pavillon-expo-universelle-shanghai-2010

Voir la suite de sa collection sur le blog d’Éric Leleu.

再见 g.cn

bye-google-cn-site-picLe titre signifie « Au revoir Google ». Car Google annonce qu’il serait prêt a fermer les bureaux Chinois. Après l’annonce fracassante de Google US vis à vis des attaques contre des serveurs de mail de Google, Google China montre une certaine impatience. Comme le disait un des leaders de la maison, « La Chine a 5000 ans d’histoire, et Google a 5000 ans de patience ».

Google avait besoin de se refaire une image un peu moins diabolique. Il le réussit au niveau du reste du monde, en débloquant les fonctions de filtrage sur le site Google.cn, un sacré bras d’honneur non seulement au gouvernement Chinois, mais aussi à tous ceux qui ne croyait pas Google capable d’un tel geste. Cette capture d’écran de Google, prise vers 11h, heure locale, est en elle-même un événement, celle-ci présente les images du massacre de Tiananmen.

google-china-uncensored

Ou encore cette image du Dalai Lama en grand sur les resultats de Google, représentant bandit considéré comme illégal en Chine.

google-china-results-dl

La réaction politique à cette annonce va être singulièrement étonnante… Elle peut aboutir à des négociations, ou à un simple blocage du site dans les prochaines heures, blocage qui signifiera la fin certaine des activités de Google en Chine.

Pendant ce temps, en France….
Alors que la France s’agite contre Google et son hégémonie culturelle et financière, accusée de détourner la valeur de son créateur vers son diffuseur et ainsi ruiner les modèles économiques existants, ce signal du départ sonne comme un avertissement à tous les pays tentant de barrer la route de manière trop sévère… notamment avec cette taxe surnommée « Taxe Google ». Globalement les « gardes rouges » chinois espionnant les sociétés étrangères basées en Chine ne sont peut être pas aussi différents que des parlementaires. Les deux s’attaquent au portefeuilles au nom de valeurs « morales ».

Global Warming

Cette oeuvre d’Amélia Roberts intitulée « Made in China » et « Bought by Us » utilise d’ailleurs la terminologie collée souvent sur les produits chinois. Le terme « Us », avec la première lettre en majuscule, s’applique aux États-Unis, mais plus globalement à l’occident.

amelia-roberts-global-warming-made-in-china

amelia-roberts-global-warming-bought-by-us1

Les pays riches et industrialisés reprochent souvent à la Chine d’être fortement émettrice de gaz à effet de serre et d’ainsi accroître les changements climatiques à l’échelle mondiale. Dans le même temps, l’occident est inconsciente que c’est elle qui alimente ce processus en encourageant cette révolution industrielle chinoise.

Guggenheim @Bj

Le studio Pei Zhu (朱锫建筑事务所) a été invité par la fondation Guggenheim de realiser un musée au coeur de Beijing, à proximité de la cité interdite, au milieu de hutongs de 2 siècles d’age.

L’intéret de ce projet est qu’ils ont pu savamment combiner l’architecture traditionnelle chinoise, basé sur la cour centrale et les règles régissant l’échelle et la structure des batiments originaux, et la présence d’architecture moderne reste globalement douce et discrète, avec l’emploi de matériaux tels que le tinanium et l’aluminium. Ils avaient déjà employé cette stratégie dans leur projet intitulé ‘Cai Guo – Qiang courtyard house’.

gug6

gug9

gug7

Pour plus d’infos, voir le site du studio
via designboom

中德文化比較 Comparaison entre Allemagne et la Chine

Un design un peu caricatural des différences culturelles entre l’Allemagne (en bleu) et la Chine (en rouge) réalisée par Liu Yang, sous forme d’une douzaine de visuels simples mais efficaces.

中德文化比較,很棒的Icon設計,藍色是德國,紅色是中國.

旅遊 voyages
旅遊 travel

人際關係 relations sociales (Facebook n’a finalement rien inventé)

對待新事物 réceptivité aux nouveaux concepts et idées

排隊 faire la queue en file indienne

想像中的對方 Comment l’un voit l’autre

準時 ponctualité

淋浴的時間 horaires de douche

美麗的標準 standards de beauté

胃疼時的飲品 boissons coupe-faim

聚會 les soirées

領導 le chef

老人的日常生活 vie quotidienne d’une personne agée

孩子 l’enfant

對待憤怒 situation d’énervement

自我 égo

三餐 températures des trois repas

生活方式 Style de vie (individualisme vs collectivisme)

在餐廳 au restaurant

心情與天氣 humeur et météo

週日的街景 une rue le dimanche …

交通工具 évolution des moyens de transport

處理問題 résolution de problemes

時尚 fooding

意見 expression d’une opinion