Happy Up There

On continue à s’intéresser aux récentes sorties de Royksopp, dont celle-ci, toute fraiche : Happy Up there, en attendant la sortie de l’album junior

Guggenheim @Bj

Le studio Pei Zhu (朱锫建筑事务所) a été invité par la fondation Guggenheim de realiser un musée au coeur de Beijing, à proximité de la cité interdite, au milieu de hutongs de 2 siècles d’age.

L’intéret de ce projet est qu’ils ont pu savamment combiner l’architecture traditionnelle chinoise, basé sur la cour centrale et les règles régissant l’échelle et la structure des batiments originaux, et la présence d’architecture moderne reste globalement douce et discrète, avec l’emploi de matériaux tels que le tinanium et l’aluminium. Ils avaient déjà employé cette stratégie dans leur projet intitulé ‘Cai Guo – Qiang courtyard house’.

gug6

gug9

gug7

Pour plus d’infos, voir le site du studio
via designboom

Slate.fr remixé

« Nous démarrons avec un profil modeste et humble » a déclaré Jean-Marie Colombani. Pourtant, le site affiche déjà son ambition. Grâce à son contenu riche et ouvert. Après Rue89 et Mediapart, les pure players installent et veulent afficher leur différences éditoriales par rapport aux médias traditionnels. Le contenu affiché sur le site en home page est effectivement très ambitieux : Tribunes de prestiges, chroniques intelligentes, ouverture sur les liens externes…

slate.fr version betaMalheureusement la photo de une ne passe pas à l’heure où j’écris ces lignes. 

Ma grande surprise, c’est le peu de creativité qui a été employé pour la maquette du site, véritablement austère (terme mérité et utilisé dans le Figaro et sur lepoint.fr). Alors j’ai immaginé, pour vous, à quoi aurait du ressembler slate.fr s’il avait été fortement inspiré du site original américain. C’est ci-dessous et c’est un redesign en exclusivité chez gabyu :)

slate-fr-gabyu-redesign

Pour rendre la maquette un peu plus réaliste, le contenu d’exemple est ici basé sur un métissage du contenu de la version US, traduit en partie avec Google Translate et mes propres traductions. D’autres contenus, nottament iconos, sont importés directement du site US, délaissant ainsi les photos visibles sur la version française. Le système de carousel est bien présent et permet de rendre le haut du site mieux édité, tandis que le bas du site reste une sélection d’articles. Dans cet exemple, les titres et chapo sont ceux en ligne le jour du lancement du .fr… 

À comparer avec la version US qui a servi d’exemple à cette proposition de remix.

comparaison

 

Journalisme de liens
Les sélections de liens, grand sujet à la mode en ce moment vous l’aurez remarqué en France. Heureusement que Delicious n’a pas attendu les médias français pour exister. le slate.fr propose la boite à liens (un intitulé lancé nottament par Chryde sur la Blogothèque, il ya quelques années de cela).

Les codes couleurs restent globalement identiques, excepté la couleur jaune :

palette-slate-website

 

Le système de navigation supprime la fameuse languette à 45°, pourtant si symbolique et essentielle dans l’image de Slate :

menu-off

 

Autre grand moment d’émotion dans l’experience utilisateur, qui part lui aussi en fumée, dans la version fr : Le menu déroulant qui expose les derniers articles de la rubrique sélectionnée. Alors que le site français est à la recherche de financement basé sur la publicité, il aurait pu être judicieux d’imaginer vendre de l’espace pub dans ce menu, à l’instar de cet annonceur, situé en bas du menu déroulant.

menu-display-ad

Au niveau grille, mise en page, icono, slate.fr est plutot retourné s’inspiré sur le modèle de Rue89 ou d’un media français plus classique.

Heureusement, une note d’espoir : le site actuel est en version beta. On s’attendra donc à des belles améliorations ces prochaines semaines.

Tavis Coburn

Qui est Tavis ? Tavis est illustrateur, et grand fan de comic books. Il nous livre quelques unes de ses créations, sur son portfolio. C’est ultra-vintage, et j’adore ça. 

Mao

 

44-05f4bffe66_full

Lisaaaa !

Quoi de mieux qu’une bonne dose de défoulement, juste au moment fatidique qui marque la fin de la semaine de boulot et le weekend ? Avec une vue montée en mode VR, François Vogel a concu cette série de petits films courts pour la télévision. Produite par le studio d’animation La station.


Lisa sur Dailymotion

Envie de mettre des baffes, de vous défouler ? Allez-y, faites-vous plaisir. Et bon weekend.

Le nouveau FT.com

Le modèle de la grille et des canons de l’élégance typographique du print peuvent se décliner sur le web.
Le modèle scandinave recule outre-manche. Et c’est tant mieux, IHMO.

Quelle agréable surprise de la nouvelle page d’accueil de FT.com, le site du Financial Times !
En un écran, tout est dit :

  • Le respect du code graphique du journal, notamment du saumon, pour rappeler la force éditoriale du papier — on s’y habitue vite, très vite.
  • Un menu fonctionnel et qui est lisible — certains diront qu’il est très inspiré du menu de Digg.com, et je leur donnerai raison,
  • Simplicité dans la grille à 960px — un standard si pratique pour le découpage en colonnes,
  • Simplicité dans le nombre de niveau de titres en une, avec un effet de titre/mini chapo terriblement efficace au clic,
  • Une photo, seulement quand cela en vaut la peine — 25 images, moins de 150ko d’images en tout,
  • Une sélection de titres qui ne dépasse pas la 15-20taine de titres.

Simplicité, efficacité, sérieux et confort de lecture. C’est net, efficace.
Les sites ‘anglais’ courent dans cette direction. Pourquoi pas les sites français ?

world-business-finance-and-political-news-from-the-financial-times-ftcom-uk-20090203

Gabyu sur Fubiz V3

Et Gabyu n’était pas le seul site à faire opérer une refonte. Beaucoup d’entre vous le savez, Fubiz est un site/concept dont je suis fan. La semaine dernière, le site fubiz.net a connu une profonde mise à jour.

fubiz

Romain Colin, fondateur du site Fubiz, a su concilier rigueur et sélection dans le choix des créations. Cela m’est rassurant et m’incite à y contribuer, aussi souvent que cela sera possible, mais sans obligation de production (souvenez-vous : je suis ni blogueur ni journaliste).

Ces sites sont importants car ils diffusent des ressources créatives au plus grand nombre, assurent la promotion des oeuvres graphiques de designers en phase montante. Cet ecosystème incite à l’ensemble des acteurs du reseau créatif de poursuivre sa quête de production de sens, sens qui dépasse bien souvent le ‘simple’ discours des marques.

Une bien efficace mise à jour réalisée par l’agence Colorz. Comme toujours, un coup dans le rétro…

[qt:/blog/wp-content/uploads/fubizslide.mov 680 512]

Le Sun recyclé

À quoi servent les journaux papiers ? Sinon à être recyclés ? En quelque chose de plus utile ? C’est à vous de juger.

En tout cas, le fameux cahier saumon ne sert désormais plus qu’à finir à emballer le poisson, comme on dit généralement dans le language populaire. Une société Brésilienne récupère les journaux recyclés du Sun, et les transforme en sac à mains d’une esthétique assez étrange…

the-sun-newspaper

Vous pouvez vous le procurer, pour environ 150 euros (totue de même) sur un site spécialisé dans les objets recyclés.