Los Angeles Times 2014 redesign

Une refonte efficace et complète pour le Los Angeles Times, LA Times pour les intimes. Elle a été réalisée par les talentueux designers de Code and Theory, qui n’en sont pas a leur premier coup d’essai.

Homepage du LA Times (2014).
Homepage du LA Times (2014).

Vous qui recherchez la colonne publicitaire, l’espace sponsorisé, vous risquez d’être décus. Tout ces espaces ont littéralement fondu dans le décor, et fait place devant l’intelligence d’une mise en page résolument simplifiée. Car au delà des nécessités de l’utilisateur moderne (responsive design), ainsi que celles qui rendent le site simplement élégant (une typographie particulièrement travaillée), le site a fait un gros efforts de nettoyage et de suppression de tout le superflu en terme de gestion, mais aussi d’affichage et de transition du contenu: le concept de page et sa problématique rupture (lors du chargement, mais pas seulement) disparaissent.

Le pitch est simple: Si le LA Times produit du contenu, l’utilisateur se l’approprie, et le parcoure comme s’il s’agissait du sien. Comme bon le lui semble.

Les videos, signées LA Times, qui fait sa promo:


La navigation par rubrique, qui s’affiche en toute circonstance, sans s’imposer. L’architecture d’information, par rubriques, est le reflet d’une organisation interne conçue pour produire du contenu. Chaque rédaction produit du contenu pour ‘sa’ rubrique. Le problème, c’est que pendant longtemps, les sites de presse ont trop misé sur ces onglets pour afficher d’autres type d’informations, plus commerciales. Plus que jamais, le lecteur a besoin de ce repère, mais le passage d’une rubrique à l’autre ne doit plus rompre l’experience de lecture.


Le chargement des photos en grand format, pour naviguer en mode visuel, pour les détesteurs de chapeaux d’articles.


Pour les twittos, des fonctions de partage qui vous mache le travail, tout en vous laissant le controle. Cela parait si simple… pourtant si éloigné de la plupart des comportements de boutons de partage.


Les galeries ont toujours été l’obsession des marketeux. Source de pages vues? Marketing enrichi? que nenni! Ici les images défilent intuitivement, comme si l’on parcourait ses propres photos sur sa tablette.


La bonne vieille liste d’articles en relation (comme vous en trouverez en bas de ce post) commence a sentir le moisi. Si un article vous plait, un clic sur l’onglet ‘related’ et, surprise…

Le modèle économique? un modèle qui se tourne vers le payant, avec une offre a environ 50 dollars US par an.

Bim.

HLK Agency

Découverte de l’agence HLK (HLK Agency) (Hughes-Leahy-Karlovic), basée à Saint Louis et Denver qui a pour motto son indépendance et qui a mis à jour son portfolio la semaine dernière.

Un portfolio qui utilise le fullscreen et le scroll. On a aimé le menu en ‘tuiles vidéos’, l’affichage rigolo des annonces de jobs et stages, le cadre general autour de la page, et l’usage de typos surdimensionnées. Les mises à jour quotidiennes dans la rubrique « Today » sont assez intimistes, et nous montre l’activité de l’agence dans ses moindre détails. Continuer la lecture de « HLK Agency »

Redesign du site TIME

Un redesign réussi pour TIME, qui se tourne vers une interface responsive dépouillée et résolument mobile. La gestion des contenus de la Homepage est simple et sans multi-colonnage. Il fallait faire rester les 60 millions de visiteurs habitués à la précédente version. L’objectif est de poursuivre sur la lancée opérée en 2013, avec plus du double de lecteurs depuis un an et une audience mondiale qui nécessite des éditions sur plusieurs continents. Continuer la lecture de « Redesign du site TIME »

The Independent redesign

The Independant cover redesign (2013)

Le journal britannique The Independent a dévoilé il ya quelques semaines un nouveau design, le résultat de 3 mois de travail pour Matt Willey et l’équipe interne. Comme pour chaque refonte, de gros changement au niveau du masthead et pour les magazines. L’identité visuelle (caractérisée par le fameux « aigle ») a également été retravaillée. Visuels de la nouvelle maquette dans CR blog.

Romain Albertini

Presentation d’un graphiste dont j’aime le style libéré, expérimentant de nouveaux alphabets à partir de formes brutes, du chiffre 7… Beaucoup d’images ci-dessous, ne parvenant à faire mon choix parmi ses travaux ci-dessous.

Romain Albertini ➜ Typoconstruktivism japonisant

Romain Albertini ➜ Business Cards

Parmi ses travaux, on retrouve une sorte de besoin quasi obsessionnel de rechercher une forme originale pour la lettre R, celle de son prénom. Cette recherche me rappelle ma propre recherche à partir de la lettre G.

J’aime le concept du site web de l’agence Les Ouvriers du Paradis.

Romain Albertini ➜ Les Ouvriers du Paradis

Et enfin pour finir, une photo à laquelle je m’identifie, j’y interprète ma très actuelle question de l’identité nationale au quotidien.

Romain Albertini ➜ Identité nationale ?

Encore beaucoup trop d’autres créations à présenter…. stop, on s’arrete ici, le reste est à voir sur le portfolio de Romain.

Canalplus.fr en 1999

Le « Putain, dix ans », est de rigueur. Ce fut à l’occasion d’une rencontre Presse et web que j’ai pu re-rencontrer Etienne Robial, le père de l’habillage TV. Quelques souvenirs de l’une de mes premières collaborations dans les médias sont revenus à moi.

Canalplus — Guide graphique des sites internet du groupe CANAL+

En fouillant dans mes archives, je vous ai retrouvé une des premières chartes graphiques sérieuses écrites pour le media web que j’ai pu avoir en main, qui a servi à la version 3,4 et peut être même 5 du site canalplus.fr. Publiée en Aout 1999, avec Alain le Diberder (dit « le Dib' » pour les intimes), et Guillaume Calop, chargé de sa bonne application, en tant que DA au pole graphique de canalplus.fr. Inutile de préciser que le guide graphique est une déclinaison des différentes règles graphiques instaurée pour l’écran TV.

On y retrouve une structure identique à celles d’autres chartes graphiques : Logotypes, écrans, typographie et couleurs.

Canalplus — Guide graphique des sites internet du groupe CANAL+

Quelques phrases : « Le poids de la page ne doit pas dépasser 60Ko« , « La police FUTURA CANAL+ est disponible soit sur le réseau interne CANAL+, soit sur disquette« … et la phrase qui a fait débat : « Le fond noir avec texte blanc correspond davantage à l’image générale de CANAL+ ».

Pour finir, si vous ne les avez pas encore vus, les 3 volets d’une rencontre avec Étienne Robial, réalisée par Marz & Chew pour Raw et Le Typographe.

Revue ink

Revue Ink.

Pas de web pour ce dernier jour avant le weekend, tradition oblige, mais un retour sur une revue : Ink est une expérimentale, géré par le studio graphique Superscript², composé de Pierre Delmas Bouly et Patrick Lallemand. Célèbres pour leurs installations numériques et affiches, ils ont également investi le support du livre objet.

Revue Ink ➜ Mise en page et perception

Le concept est simple, faire participer les acteurs de la typographie autour de questions majeures telles que la lisibilité, la lecture sur écran. Un exemple de création ci-dessous, réalisé par l’atelier IC&K pour le numéro 0, expliquant les mécanismes de lecture.

Revue Ink ➜ IC&K

Pour sa 4e édition, sous le thème « laboratoire typographique » sortie il ya un peu plus d’un mois lors du festival de Chaumont, une belle brochette de participants : Autobahn, Thomas Bizzari, Jocelyn Cottencin, Wim Crouwel, Emigre, Karl Nawrot, et de l’ESA de Lorient. Et c’est à voir sur le site officiel, et sur Manystuff.

Geoffroy Tobé

Rencontré lors des portes ouvertes à l’ESAG Penninghen, j’avais particulièrement apprécié sa maîtrise de la typographie pour son projet de fin d’études intitulé ‘Caractère libre’. D’autres projets ci-dessous et son portfolio.

Caractère Libre

Geoffroy Tobe

Geoffroy Tobe

Le nouveau FT.com

Le modèle de la grille et des canons de l’élégance typographique du print peuvent se décliner sur le web.
Le modèle scandinave recule outre-manche. Et c’est tant mieux, IHMO.

Quelle agréable surprise de la nouvelle page d’accueil de FT.com, le site du Financial Times !
En un écran, tout est dit :

  • Le respect du code graphique du journal, notamment du saumon, pour rappeler la force éditoriale du papier — on s’y habitue vite, très vite.
  • Un menu fonctionnel et qui est lisible — certains diront qu’il est très inspiré du menu de Digg.com, et je leur donnerai raison,
  • Simplicité dans la grille à 960px — un standard si pratique pour le découpage en colonnes,
  • Simplicité dans le nombre de niveau de titres en une, avec un effet de titre/mini chapo terriblement efficace au clic,
  • Une photo, seulement quand cela en vaut la peine — 25 images, moins de 150ko d’images en tout,
  • Une sélection de titres qui ne dépasse pas la 15-20taine de titres.

Simplicité, efficacité, sérieux et confort de lecture. C’est net, efficace.
Les sites ‘anglais’ courent dans cette direction. Pourquoi pas les sites français ?

world-business-finance-and-political-news-from-the-financial-times-ftcom-uk-20090203